Sunday, September 09, 2012

Passeurs de mémoire

Une nouvelle voie tente de percer en généalogie, celle des "passeurs de Mémoire". Certes, les media reprennent ce terme de temps à autre.
Ici, il semble que des écrivains publics tentent d'élargir leur palette d'activités ( et sans doute de revenus ) en recueillant des histoires individuelles.
Pour preuve, j'ai découvert dans ma boîte aux lettes cette semaine une petite carte visite bon marché et sans prétention, dont je vous livre le texte :
"Vous souhaitez transmettre à vos`
"descendants votre histoire personnelle
"ou un fait marquant de votre vie.
"RACONTEZ, NOUS VOUS L'ECRIVONS
Suivent les coordonnées de la mini-entreprise ou de la start-up.
Par analogie, deux idées me viennent. Une société de pompes funèbres a proposé voici quelques mois sur son site internet de créer une tombe virtuelle du défunt à côté de laquelle les membres de la famille et les amis du "cher disparu" pourraient déposer des anecdotes sur sa vie, via webcam ou video.
Autre flash, sans rapport avec le précédent :
Je fus à la fin des années '80 et au début des années '90 adhérent à un club de généalogie de la région de Bailleul, dans le Nord. Un éditeur local avait eu l'idée de reprendre une tradition flamande tout aussi locale de cahier-livre des familles, que l'on se transmet de génération en génération après y avoir soi-même mis sa patte...Sur plus d'un siècle, s'y racontent les naissances, les mariages, et permettent ainsi de véhiculer la mémoire. Qui n'est transmise qu'à une branche de la descendance...

1 comment:

Anonymous said...

Les marchands de mauvais gout ont une imagination débordante.Et les pauvres humains que nous sommes sont tellement obnubilés par le souci de laisser une trace de leur petit nombril sur cette terre,qu'ils ont de beaux jours devant eux.
Par contre cette tradition du nord est super:le fil d'ariane d'une famille
Robinwood